5 février 2019

Grand débat national : quelles contributions des Conseils de développement ?

Depuis le 15 janvier 2019, le gouvernement a engagé un Grand débat national, à l’initiative du Président de la République.

A l’échelle territoriale, le grand débat se décline sous la forme de réunions d’initiatives locales. De nombreuses intercommunalités et mairies se mobilisent actuellement pour faciliter l’organisation matérielle de ces réunions et contribuer au grand débat national.

L’une des questions centrales qui se posent est le choix d’un animateur, en capacité de garantir la neutralité, l’éthique des débats et de proposer une méthodologie favorisant l’expression d’une pluralité de points de vue.

Constitués de citoyens bénévoles, habitués des débats et connaissant les enjeux de leurs territoires, les Conseils de développement sont en capacité d’animer les débats de manière neutre et de proposer des méthodes déjà testées en interne pour faciliter les prises de parole, l’écoute mutuelle, voire la construction de propositions.

Plusieurs Président-e-s de métropole, communauté d’agglomération, communauté urbaine ou communauté de communes, élus communautaires ou maires ont spontanément demandé au Conseil de développement présent sur leur territoire d’animer des débats. Certains Conseils de développement ont anticipé les demandes et se sont auto-saisis de l’organisation de débats sur leur territoire.

La Coordination Nationale propose dans la note ci-dessous quelques exemples, pour montrer comment les Conseils de développement se mobilisent dans le cadre du Grand Débat national, dans les territoires urbains et ruraux. La présente note, rédigée le 4 février, n’est pas exhaustive et sera complétée ultérieurement.

190204 note_Grand_débat_CNCD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *