Close

29 novembre 2019

Mobilisation générale autour d’un scénario-climat volontariste en Pays Basque

Le Conseil de développement et le Conseil des élus du Pays Basque ont été les promoteurs de la question climatique et énergétique à l’échelle du territoire dès 2005, notamment lors de l’élaboration du projet «Pays Basque 2020», projet labellisé «Agenda 21» par l’État en 2007. Conventionné avec l’ADEME, le Conseil des élus a été le support de démarches innovantes sur le territoire (associant les acteurs socio-économiques par les réseaux du CDPB).

En 2015, le Pays Basque est labellisé «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» (TEPCV). En 2017, la Communauté d’agglomération Pays Basque qui voit le jour intègre ce programme TEPCV et inscrit la perspective ambitieuse d’un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), rendu obligatoire par la loi. La Communauté d’agglomération a souhaité que le CDPB co-construise à ses côtés ce nouveau Plan Climat, pour lequel le Conseil de développement propose ici une première contribution.

Il s’agit dans cette contribution de hiérarchiser les principaux axes d’une stratégie territoriale qui permettrait au Pays Basque d’opérer une transition écologique & énergétique, autrement dit une mutation de son modèle de développement et d’aménagement.

La réussite de ce Plan Climat réside dans sa capacité à généraliser une prise de conscience vers le plus grand nombre, créer des synergies nouvelles entre toutes les parties prenantes du territoire et générer l’économie de demain, les modes de production et de consommation étant le levier majeur d’une transition écologique & énergétique (TEE).

Le CDPB propose 6 orientations :

  • Habitat : allier urgence sociale et climatique
  • Mobilité : développer toutes les alternatives à la voiture thermique et opérer une révolution culturelle
  • Agriculture et alimentation : orienter la consommation et la production vers une alimentation saine, locale et variée
  • Énergie : miser sur la sobriété énergétique et la production locale d’énergies renouvelables
  • Déchets : réduire en amont, valoriser en aval et développer l’économie circulaire et industrielle
  • Anticipation du changement climatique et de ses impacts sur les ressources vitales
  • Intégrer la transition écologique et énergétique au sein des organisations publiques et privées
  • Relocaliser l’économie et l’innovation sociale au service de la transition écologique et énergétique

Téléchargez la contribution (juin 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *