Close

9 décembre 2019

Élections municipales et communautaires : les Conseils de développement questionnent les candidats sur leur projet

Les intercommunalités sont devenues incontournables pour fournir aux habitant·es les services attendus dans la vie quotidienne : gestion des déchets, assainissement, voirie, gestion des grandes infrastructures,…). Alors que les budgets intercommunaux sont conséquents – supérieurs à 40 milliards d’euros – le rôle exercé par ces groupements de communes reste peu connu du grand public et les citoyens sont rarement impliqués dans les choix politiques qui orientent les projets.

Depuis 2014, les habitants des communes de 1000 habitants et plus (où réside 86 % de la population) désignent par un mécanisme de fléchage à la fois les conseillers municipaux et les conseillers communautaires. Ce système électoral contribue à concentrer l’essentiel de la communication sur les projets communaux, laissant les préoccupations intercommunales dans l’obscurité.

Les Conseils de développement, partageant le constat d’une lacune dans le rapport démocratique entre les citoyens et leurs élus intercommunaux, souhaitent que les électeurs soient clairement informés sur la double nature du scrutin et sur les projets portés à chacune des deux échelles par les candidats.

Réussir la transition démocratique dans les intercommunalités

Dans la contribution publiée en juin, la Coordination nationale des Conseils de développement a lancé un appel pour réussir la transition démocratique dans les intercommunalités.

A l’occasion des élections municipales et intercommunales de 2020, les Conseils de développement demandent que :

  • Tous les documents de propagande électorale émis à l’occasion du scrutin de mars 2020 précisent qu’il s’agit d’élections métropolitaines ou communautaires et municipales conjointes. Les 2 listes devraient occuper la page du bulletin de vote dans des proportions égales.
  • Sur chaque profession de foi (ou circulaire) pour les communes de plus de 1.000 habitants où le fléchage est appliqué figurent les enjeux, perspectives et propositions que les candidats entendent porter et défendre au niveau intercommunal
  • Que soit explicitée la manière dont leurs futurs représentants au conseil communautaire informeront les conseillers municipaux et la population de la commune des projets et décisions intercommunales, tout au long de leur mandat.

Les Conseils de développement interpellent les candidat·es sur leur territoire

Une campagne électorale sur un programme métropolitain qui donne envie d’aller voter ?

A Grenoble, le Conseil de développement (C2D Grenoble Alpes Métropole) organise une troisième controverse pour pour imaginer une campagne électorale sur un programme métropolitain, le 19 décembre en clôture du programme des 70 ans de Sciences Po Grenoble.

Invitation

Pour animer cette réflexion, il a souhaité associer des étudiants de Sciences-Po Grenoble, des jeunes volontaires d’Unis-Cité et des représentants des groupes politiques de la Métropole. Deux équipes d’étudiants confronteront leurs arguments au cours d’un débat à l’oxfordienne, du théâtre forum , des échanges avec des élus ,…

Une lettre ouverte aux candidat.e.s aux élections municipales et intercommunales de mars 2020

Le Conseil de développement de GrandAngoulême a publié une lettre ouverte aux futur·es candidat·es sur son site Internet et sur les réseaux sociaux début décembre.

Téléchargez la lettre ouverte

Pour aller plus loin : comprendre les élections

L’Assemblée des communautés de France met à disposition de ses adhérents et plus largement du grand public des supports pédagogiques sur son site internet.

Téléchargez le 16 pages

La page sera actualisée pour faire connaitre les initiatives menées par les Conseils de développement. Vous pouvez nous faire part de vos démarches en laissant un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *