Close

6 janvier 2020

Comprendre les évolutions des grandes masses budgétaires de Toulouse Métropole

En 2014, le Président de Toulouse Métropole a saisi le Conseil de développement pour réfléchir aux moyens de faire face à la baisse des dotations de l’État. L’engagement de cette réflexion collective a mis en lumière la complexité de cette question et la nécessité de faciliter la compréhension des finances locales, question complexe et souvent hermétique pour le citoyen.

Le Codev de Toulouse métropole souhaite par cette contribution donner un aperçu aussi juste que possible de la situation budgétaire de la métropole. Elle invite au débat sur les modalités de financement de l’action publique locale pour les années à venir. Elle interroge, de fait, le dilemme devant lequel les collectivités locales sont désormais placées pour assurer leur fonctionnement et les investissements attendus afin de conforter leur développement et satisfaire aux besoins des habitants : équilibrer leur budget, maitriser les coûts en rationalisation leurs dépenses, en réduisant aussi leur masse salariale, en limitant ou différant leurs investissements… Mais il leur faut aussi financer leurs projets, dont beaucoup participent à améliorer les conditions de vie de leurs habitants… Comment le faire alors ? Par le recours accru à l’impôt, à l’emprunt ? Par le partenariat public/privé – de grands groupes sont aujourd’hui en capacité de livrer « clé en main » des « bouts de ville » depuis les infrastructures jusqu’aux services à la personne – ? Par la voie des appels à projets ? Par d’autres voies plus exploratoires : financement participatif mobilisant la contribution des citoyens ? C’est, par exemple, ce qui s’est expérimenté à Toulouse dans le cadre de l’opération de crowdfunding « Rachetons l’aéroport Toulouse-Blagnac », lancée en novembre 2014 qui avait permis de réunir plus de 15 millions d’euros d’intentions de participation déposées par près de 6500 citoyen.nes.

Télécharger la contribution (décembre 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *